Emplois fictifs à la Province Sud !

Les bonnes vieilles recettes sont toujours les meilleures ! A la veille des échéances électorales, certaines formations politiques sont prêtes à toutes les fraudes pour faire gagner leurs candidats… Calédonie Ensemble en fait partie depuis ses origines car n’oublions pas que ses principaux leaders ont été à l’école de feu Jacques Lafleur, très adroit en « montages électoraux ».

A l’approche des législatives, Calédonie Ensemble ne recule devant rien pour capter des voix pour ses candidats aux législatives, Philippe Gomés et Philippe Dunoyer, et les institutions qu’ils contrôlent sont largement mises à contribution pour ça !

Le président de la province Sud, Philippe Michel, et son secrétaire général M. Roger Kerjouan, ont mis en place un système pour recruter des personnes, bien choisies, sur des emplois PEPIC. Les postes ont parfois été divisés en demi-postes et même en quart de postes pour pouvoir toucher le maximum de personnes. Ces emplois, qui se comptent par dizaines, ont été distribués principalement dans la communauté wallisienne, traditionnellement courtisée en période électorale… Et bien entendu, ces personnes n’ont jamais mis un doigt de pied à la province !

Le précédent Gomés en 2009…

Après tout, la recette avait fonctionné, juste avant les provinciales de 2009, lorsque Gomés était président de la Province Sud et en plus, il est passé au travers des mailles de la justice ! Et pourtant, il avait mis la gomme !

La province avait distribué des subventions à une dizaine de fausses associations, présidées par un collaborateur de Calédonie Ensemble. 3 millions en moyenne par association soit une trentaine de millions passés du budget de la province vers les caisses de Calédonie Ensemble !

Dans le même temps, au moins 200 emplois PEPIC fictifs avaient été distribués à des personnes dont une était même âgée de 79 ans !

Ces affaires ont été portées à la connaissance de la justice qui a ouvert une instruction et au bout de quelques mois, malgré les preuves, Mme Claire Lanet, procureure de la République annonça que ces affaires étaient classées sans suite…

Ce n’est qu’en 2015, juste après l’installation du gouvernement Germain que nous avons eu le fin mot de l’histoire, lorsque la nouvelle a circulé que Mme Lanet devait rejoindre Philippe Germain en tant que collaboratrice ! Une chose qui n’a pas pu se réaliser à la suite d’un refus du syndicat de la magistrature… mais qui démontre bien le lien entre le parti gomésien et la procureure ! A partir de là, on comprend pourquoi l’instruction pour détournement de fonds publics et emplois fictifs n’a jamais abouti…

Et lorsqu’on sait que Mme Lanet a été mouillée dans une affaire d’orpaillage en Guyane, on comprend que la dame est coutumière des coups tordus…

Aujourd’hui, rebelote ! Calédonie Ensemble utilise à nouveau les moyens financiers de la province pour sa campagne des législatives.

Bien sûr, à la lecture de cet article, Philippe Michel hurlera au scandale et à la diffamation et déclarera qu’il portera plainte… Chiche ! Allons-y, jouons carte sur table !

Il serait donc logique que le parquet ouvre une information pour mettre un terme à ce détournement des impôts des Calédoniens. Quand on voit la facilité avec laquelle le parquet financier a ouvert une enquête sur François Fillon suite à un article du Canard Enchaîné, cela ne devrait pas poser de problème. Sauf si c’est la procureure Lanet qui se charge du dossier…

31430 Total des vues : 10 Vues aujourd’hui :
Total 9 Votes
3

Tell us how can we improve this post?

+ = Verify Human or Spambot ?

2 Commentaires

  1. C’est comme ça que tout a toujours fonctionné en NC, le pouvoir judiciaire étant étroitement mêlé à la société civile, à l’instar des chambres de première et de seconde instances judiciaires dont la proximité et l’imbrication des magistrats est proprement scandaleuse, en ce sens qu’elle relève du déni de justice.
    Seul changement notable depuis des décennies : Il est possible que les informations diffusées sur Internet puissent enfin rompre l’omerta et la désinformation entretenues par « Les Nouvelles Calédoniennes ».

    0

    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*