Législatives : il y a vainqueurs et vainqueurs…

Avec les résultats du 2ème tour est venu le temps des analyses qu’il faut mener objectivement, sans se laisser  influencer par les déclarations de circonstance des uns et des autres.

Evolution du corps électoral 2012-2017

Inscrits 2012 Inscrits 2017 Progression 2012-2017
1ère circonscription 76 453 85 148 +11,37%
2ème circonscription 89 323 104 636 +17,14%
Total des inscrits 165 776 189 784  +14,48%

Taux de participation 2017

 1er tour 2ème tour
1ère circonscription 33,94%  38,01%
2ème circonscription 37,17% 52,45%
Participation territoire 35,72% 45,97%

Le premier constat concerne bien sûr la faiblesse du taux de participation, avec des variations notable entre les deux circonscriptions. Désintérêt pour ce type d’élection ? Lassitude ? Absence d’enjeu véritable ? Toutes ces hypothèses ont certainement joué pour expliquer une participation aussi faible, historique dans l’histoire politique de la Calédonie.

L’affaiblissement de Calédonie Ensemble

La victoire des deux candidats Calédonie Ensemble doit avoir un petit goût amer. Car si les deux Philippe font bonne figure en criant au triomphe, les chiffres montrent bien que leur élection a été laborieuse.

En effet, dès le 1er tour, Calédonie Ensemble a subi un recul de plus de 7 000 voix par rapport à 2012. Philippe Gomés passe de 14 470 voix en 2012 à 8 962 soit une perte de 5 508 voix, tandis que Philippe Dunoyer obtient 7 780 voix contre 9 404 pour Sonia Lagarde en 2012. Comme tous les autres candidats, ceux de Calédonie Ensemble ont pâti de la faible participation, mais il ne faut cependant pas oublier que le corps électoral a progressé de près de 30 000 personnes depuis 2012… De fait, Calédonie Ensemble n’a pas réussi a mobiliser son électorat d’origine, et encore moins à attirer de nouveaux électeurs…

Un tel recul rendait incertaine l’élection des deux Philippe, ceux-ci n’étant pas assurés de bénéficier d’un report des voix des candidats éliminés. Il devenait crucial de créer une dynamique électorale pour rattraper ces voix, d’où la création de « l’union loyaliste » et l’appel à voter pour les candidats CE de Nicolas Sarkozy et du Front National « de France » qui a désavoué les consignes de Bianca Hénin.

Grâce à tout cela, P. Dunoyer et P. Gomés ont certes été victorieux, mais à la différence de 2012 où Calédonie Ensemble n’avait eu besoin de personne pour faire élire ses candidats, en 2017, la victoire n’a été possible qu’avec l’aide des Républicains, du Mouvement populaire Calédonien de G. Yanno et du mouvement de P. Vittori…

Sonia Backes, l’événement de ces législatives

Bien que n’ayant pas remporté la victoire, Sonia Backes est incontestablement la candidate qui a créé l’événement de ces élections législatives. Arrivée en tête des candidats Les Républicains au 1er tour avec 4 821 devant G. Yanno (4 425 voix) et B. Deladrière (3 921) face à Philippe Dunoyer, elle a dû faire face au 2ème tour au front de l’union loyaliste du 15 juin 2017. Elle s’est donc retrouvée seule face aux consignes de vote de Calédonie Ensemble, des Républicains de Frogier et Deladrière et du MPC de Gaël Yanno en faveur de P. Dunoyer. Celui-ci a profité du report de leur électorat, passant de 7 780 voix à 17 744 voix soit une progression de + 128,07 %.

Pour sa part, Sonia Backes est passée de 4 821 voix à 12 256 voix soit une progression de 154,22%.

Si les deux candidats ont bénéficié de l’augmentation de la participation (33,94 % à 38,01 %), il apparaît bien que Sonia Backes a plus progressé que son adversaire, alors qu’elle était seule face à l’opposition de quatre formations politiques… Il est même probable qu’elle a récupéré une partie de l’électorat de B. Deladrière et de Gaël Yanno…

En bénéficiant de la plus forte progression entre les deux tours, et bien que confronté à une opposition unie, Sonia Backes a toutes les raisons de se satisfaire d’un parcours qui lui permettra de compter désormais parmi les figures politiques importantes du pays…

Les législatives, un enjeu peu motivant pour les indépendantistes

Seul candidat indépendantiste resté en lice sur la 2ème circonscription, Louis Mapou allonge la liste des candidats indépendantistes ayant échoué aux élections législatives. Malgré un vrai sursaut au 2ème tour – Mapou passant de 11 262 voix au 1er tour à 23 413 voix – probablement stimulé par la constitution de l’union loyaliste, la mobilisation indépendantiste a cependant été insuffisante pour contrecarrer les effets du « découpage Pasqua ».

Comme habituellement, on a pu constater que le candidat indépendantiste était largement en-tête sur le Nord et la côte Est et au fur et à mesure que l’on descend vers Nouméa sur la côte Ouest, les scores passaient en faveur de Gomés. Et c’est lorsque les résultats des communes périphériques de Nouméa sont tombés que Philippe Gomés a engrangé les gros scores qui lui ont donné sa victoire…

Malgré son choix de ne pas participer aux élections, l’Union Calédonienne a souvent été dans les analyses, le résultat de la 2ème circonscription pouvant dépendre de la participation de ses militants. Le président Goa a bien exprimé son choix de soutenir Mapou, mais cela n’a pas été déterminant.

Malgré une campagne plutôt soutenue de Louis Mapou, il est légitime de penser que l’enjeu de cette élection n’a pas été suffisamment mobilisateur pour les électeurs indépendantistes. Sans doute les partis indépendantistes n’ont-ils pas vraiment fait passer le message sur l’utilité de cette échéance, à 16 mois du référendum d’auto-détermination…

Forte progression des bulletins blancs et nuls

Un des résultats marquants de ce scrutin réside aussi dans la forte progression des bulletins blancs et nuls entre les deux tours. Toujours difficiles à interpréter, on peut quand même penser ces bulletins expriment le fait que ces électeurs ne soutiennent aucun des candidats en lice.

Pour cette élection, il n’est pas à exclure que cette progression résulte aussi des consignes d’Harold Martin et de Bianca Hénin, surtout sur la 2ème circonscription.

Bulletins blancs

1er tour 2ème tour Progression
1ère circonscription 753 1 703 +126,2%
2ème circonscription 1 012 1 950 +92,7%
Total bulletins blancs 1 765 3 653 +107%

Bulletins nuls

1er tour 2ème tour Progression
1ère circonscription 234 660 +182%
2ème circonscription 433 962 +122,2%
Total bulletins nuls 667 1 622 +143,2%
101758 Total des vues : 6 Vues aujourd’hui :
Total 1 Votes
0

Tell us how can we improve this post?

+ = Verify Human or Spambot ?

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*