Séisme dans le monde indépendantiste : Daniel Goa perd la mairie de Hienghène

Début octobre, la démission de 8 élus sur les 19 conseillers de Hienghène avait provoqué la chute du conseil municipal présidé par Daniel Goa. Il semblait que cette démission faisait suite à un conflit social débuté un mois plus tôt et mettant en cause la secrétaire générale de la mairie, jugée incompétente mais ayant le soutien infaillible du maire… Même si on peut admettre que le rôle d’un secrétaire général de mairie est central dans une mairie, on peut supposer que ce motif faisait suite à toute une série de problèmes. Sinon, s’il fallait provoquer une nouvelle élection au moindre conflit social, on n’aurait pas fini !

Toujours est-il que les électeurs de Hienghène sont retournés aux urnes le 19 novembre 2017 et que le résultat a été sans appel : la liste d’André Levy a obtenu 650 voix contre 532 pour celle menée par Daniel Goa. Une cinglante défaite lorsqu’on se rappelle qu’en 2014 Daniel Goa qui menait une liste unique sur Hienghène, avait rassemblé 1 281 voix.

On est donc vraiment en droit de se demander comment Daniel Goa, de surcroit président de l’UC, a suscité contre lui la défiance du Palika de Hienghène et d’une partie de l’Union Calédonienne locale…

Les projets irréalistes de Daniel Goa rejetés par la population…

Les échos de campagne qui nous sont parvenus et certaines déclarations post élection permettent d’apporter certaines réponses.

Interrogé sur NC1ère après sa victoire, André Levy a déclaré : « On a vu apparaître des projets pour lesquels on avait demandé des informations mais en tous les cas le maire n’a pas pu nous donner des informations de ce qu’il fallait mettre en place et donner un avis différent de ses cabinets d’études. En tous cas le projet d’aménagement de la ville de Hienghène, on avait senti que ce projet allait mettre en péril ses plans pluriannuels. »

A quoi le nouveau maire faisait-il allusion ? Interrogées sur place, diverses personnes ont confirmé que Daniel Goa avait de grandes ambitions d’aménagement pour la commune, d’autres ont effectivement parlé de projets pharaoniques pour faire de Hienghène une sorte de Silicon Valley locale !

Apparemment, Daniel Goa aurait été convaincu de ce projet par un bureau d’études dirigé par… l’inénarrable Ronald Frère ! Les études auraient été confiées à M. Ronald Frère mais le problème est que ce projet faisait la part belle au village et que dans de nombreuses tribus, les équipements et infrastructures de base sont absents ou en très mauvais état (les routes en particulier…). De plus, ledit projet prévoyait de mettre en jeu des sommes faramineuses (on parlait de 3 milliards…) risquant d’endetter lourdement, et pour longtemps, une petite commune comme Hienghène !

Il semble bien que Daniel Goa se soit fait entraîner dans une voie qui lui a coûté cher, mais dont on a peut-être pas encore mesuré toutes les conséquences. Car ce n’est pas seulement Daniel Goa, le maire de Hienghène qui a perdu l’élection du 19 novembre 2017, c’est aussi Daniel Goa le président de l’Union Calédonienne…

412725 Total des vues : 3094 Vues aujourd’hui :
Total 0 Votes
0

Tell us how can we improve this post?

+ = Verify Human or Spambot ?

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*