Scandaleux : Gomés fait annuler la plainte contre Germain !

Début juin, notre site avait révélé que le président du gouvernement calédonien, Philippe Germain avait été auditionné par la police nationale pour brutalité sur mineur. Absolument injustifiable quand on sait en plus que, parmi tous ses secteurs au gouvernement, Germain s’occupe de la protection judiciaire de l’enfance et de la jeunesse !

Le scandaleux silence des médias

L’information, parfaitement exacte comme en témoigne le procès-verbal que nous reproduisons, a été passée complètement sous silence dans les médias locaux, preuve que la presse publique et privée en Calédonie est orientée et sous contrôle… Il est désolant de constater que le « deux poids, deux mesures » face à la justice n’est pas une légende : on se rappelle par exemple que lorsque Anthony Lecren a brutalisé sa compagne, cela a largement fait la une des journaux et des radios… Mais il est vrai que Lecren est kanak et n’appartient pas au camp qui contrôle ces médias…

Comment, lorsqu’on se prétend journaliste, peut-on justifier de passer sous silence un délit mettant en cause une personne occupant une fonction en vue comme Germain ? Cela signifie-t-il qu’en Calédonie les fautes des personnes en vue ne doivent surtout pas être divulguées ?

Une chose est au moins sûre, la Nouvelle-Calédonie manque vraiment de médias indépendants, capables d’informer objectivement et ce n’est certainement pas NC1ère qui améliorera ça…

L’indépendance de la justice en Nouvelle-Calédonie, quelle réalité ?

Les violences de Philippe Germain sur son fils de 12 ans avaient entrainé une plainte de son ancienne compagne, ce qui pouvait l’amener devant le tribunal correctionnel. On comprend bien que cela aurait entaché l’image de Calédonie Ensemble…

Philippe Gomés a donc remué ciel et terre pour sortir son compatriote Philippe Germain des griffes de la justice. Il a fait jouer tous ses contacts dans la franc-maçonnerie locale et nationale, il est allé jusqu’à demander l’intervention de l’ancien Ministre de la justice, Jean-Jacques Urvoas, afin qu’il obtienne le classement sans suite de la plainte contre Germain…

Tout cela conduit à mettre sérieusement en doute la réalité de l’indépendance de la justice en outremer et particulièrement en Calédonie. D’autant plus que ce n’est pas la première fois que le système judiciaire ferme les yeux sur les délits des responsables de Calédonie Ensemble. On se rappelle que la procureure de la République avait classé sans suite les plaintes pour détournement de fonds publics déposées contre Philippe Gomés.

Il est de plus en plus évident qu’en France, certaines personnes ont choisi de s’appuyer sur certains politiques calédoniens et de garantir leur impunité même si leur malhonnêteté et leur corruption est évidente… Très inquiétant pour l’avenir ! Où est la justice républicaine ? La France a-t-elle décidé de sacrifier la justice et la transparence démocratique pour conduire sa politique en Nouvelle-Calédonie ? Quel avenir nous prépare-t-on ?…

Procès-verbal

412254 Total des vues : 845 Vues aujourd’hui :
Total 14 Votes
7

Tell us how can we improve this post?

+ = Verify Human or Spambot ?

1 Commentaire

  1. Lorsqu’une organisation regroupe des élus, des médias et des magistrats contre le peuple, cela s’appelle une mafia!
    Croire que la mafia locale prépare un avenir dans l’intérêt du peuple, c’est s’exposer à un réveil très douloureux!

    2

    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*